Clément GHIAZZA

Prix Dina SURDIN

Clément GHIAZZA, né à Chambéry en 1993, a obtenu son Master Recherche en Synthèse Organique et Chimie des Molécules Bioactives à l’Université Claude Bernard Lyon 1 en 2016. Financé par l’Arc 1 Santé de la région Auvergne Rhône Alpes, il débute la même année son doctorat à l’Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) de l’Université de Lyon sous la direction du Dr Thierry Billard et du Dr Anis Tlili.

Ses travaux de thèse ont porté sur l’élaboration de nouvelles méthodologies de synthèse pour la préparation de composés fluoroalkylséléniés. De nouveaux réactifs ont pu être développés et étudiés selon des processus variés faisant intervenir la catalyse au cuivre, la photochimie et la catalyse photorédox, ou encore l’électrochimie. Les méthodes développées ont permis la synthèse d’un grand nombre de dérivés fluoroalkylséléniés à partir d’un large panel de substrats. Dans un second temps, Clément s’est consacré à la synthèse d’analogues trifluorométhylséléniés et trifluorométhylthiolés de molécules bioactives portant le motif trifluorométhoxy- afin d’étudier l’influence de ces isostères sur les propriétés physico-chimiques. Il s’est avéré que le remplacement de l’atome d’oxygène par le soufre ou le sélénium permettait de moduler certains paramètres cruciaux comme, par exemple, la lipophilie qui est augmentée. Clément Ghiazza a soutenu ses travaux de thèse en octobre 2019. Après l’obtention d’une bourse par la fondation Alexander von Humboldt, Clément poursuit actuellement ses recherches au Max-Planck-Institut für Kohlenforschung à Mülheim an der Ruhr en Allemagne. Sous la direction du Dr Josep Cornella, il développe de nouveaux catalyseurs de bismuth pour l’activation de dihydrogène.