Une nouvelle génération de conjugués anticorps-cytotoxiques (ADCs) pour une utilisation en oncologie est décrite dans Chemical Science.

 

bjAinsi, des ADCs hautement chargés en cytotoxiques (monomethyl auristatin E) ont été préparés en masquant l’hydrophobicité induite par la présence des anticancéreux sur le conjugué puis testés positivement sur une lignée cellulaire BT-474 (HER2 positive) de cancer du sein. Ce travail est le fruit d’un partenariat privé/public entre la société Mablink Bioscience SAS (Dr Warren Viricel) et les laboratoires académiques lyonnais et poitevins (Prof. Benoît Joseph / Dr Guy Fournet - ICBMS - Université Lyon 1 / CNRS, Prof. Charles Dumontet - CRCL - Université Lyon 1 / CNRS / Inserm et Prof. Sébastien Papot – IC2MP- Université de Poitiers / CNRS) soutenu par le Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) et la Bpifrance.
Référence: Viricel, W.; Fournet, G.; Beaumel, S.; Perrial, E.; Papot, S.; Dumontet, C.; Joseph, B., Monodisperse polysarcosine-based highly-loaded antibody-drug conjugates, Chem. Sci. 2019, 10, 4048-4053.