L'entreprise lyonnaise Mecaware, qui propose une technologie de rupture aux fabricants de batteries en fin de vie afin de leur permettre de récupérer les métaux et terres rares, vient de lever 2,5 millions d'euros pour financer son site pilote.

Spin-off de l’Institut de Chimie et de Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS ; Université Lyon 1) et des travaux de recherche menés par Julien Leclaire, cofondateur, Mecaware a développé un procédé chimique innovant qui permet de recycler les métaux critiques des batteries en fin de vie La technologie fait intervenir des amines et du CO2 présent dans les fumées industrielles pour générer un ensemble d’extractants qui vont s’associer de manière distincte à chaque molécule métallique, permettant une fabrication « de lingots verts » et leur réutilisation industrielle. Mecaware entend installer sa solution directement chez les fabricants européens de batteries lithium-ion, dans une logique d'économie circulaire.
Premier tour de table
Pour financer son développement, l'entreprise soutenue par Pulsalys (Société d'accélération des transferts de technologie-Satt) vient de réaliser un premier tour de table de 2,5 millions d'euros auprès d’UI Investissement, Kreaxi, EIT Inno Energy, BNP Paribas Développement, Crédit Agricole Création et le réseau Arts et Métiers Business Angels, avec le soutien de Bpifrance. « Grâce aux fonds levés, nous allons pouvoir démarrer la construction de notre premier site pilote « démonstrateur » et poursuivre nos développements technologiques avec l’ambition d’équiper des voitures électriques de batteries recyclées en 2025 », annonce Arnaud Villers d'Arbouet, président de Mecaware.
La société engage, parallèlement, la construction de ses « partenariats commerciaux au cœur de la filière des batteries européennes de nouvelle génération. »
Le procédé validé et breveté par Mecaware devrait permettre à l’Europe de répondre aux enjeux environnementaux et industriels du secteur.
Pour Nicolas Penet, directeur d’investissement chez UI Investissement : « Mecaware est une véritable pépite qui a développé une innovation de rupture aussi efficace que vertueuse, dans une filière industrielle stratégique et archi-dominée par les États-Unis et la Chine. Le procédé validé et breveté par Mecaware devrait permettre à l’Europe de répondre aux enjeux environnementaux et industriels du secteur. »

Corinne Delisle